Mon trio bio gagnant du moment…

Helloooo !

Je viens vous faire un petit coucou rapido et vous parler de mon trio bio gagnant du moment…
En ce moment, le temps est un peu « bâtard » dans le Sud-Est et contrairement aux autres années où l’on passait quasiment de l’hiver à l’été, cette année, on a un vrai printemps qui dure et qui nous laisse un peu, comment dire… en manque de nos habitudes et de nos familières canicules !
Du coup, la peau non plus n’a plus ses repères et il lui faut un panel de soins plus important que d’habitude pour s’en remettre.
Voici donc mon trio gagnant du moment :

La première apporte à ma peau mixte, une véritable protection et hydratation au quotidien (son parfum de rose reste discret – ce que j’apprécie), le deuxième me permet soit de compenser les effets du soleil si je me suis exposée dans la journée (par son action apaisante, calmante, cicatrisante et réparatrice…) en l’employant en soin de nuit après solaire ou à optimiser l’hydratation de ma peau en l’appliquant avant la crème à la rose si ma peau est très exigeante et enfin, la troisième me permet de nourrir, protéger et aussi d’apaiser ma peau (et mes lèvres) en l’appliquant en soin de nuit (hhmm la bonne odeur pour aller se coucher…).

Grâce à ce trio, j’alterne donc mes soins en fonction des besoins de ma peau ; plus ou moins de tiraillements, de brillance, d’exposition au soleil etc… Et je trouve cela à la fois très agréable et efficace !

Et vous ? Connaissez-vous ces produits ? Quelle est votre propre trio gagnant du moment ?

Non mais à l’eau quoi !?! T’as bu ?

Coucou tout le monde !

Je n’ai pas résisté à utiliser ce clin d’œil un brin décalé pour mon titre afin de vous inviter à parler d’eau de boisson ! ! ! Oui, je sais, je sais… C’est la chaleur !Eau de boisson

Eh bien justement, la chaleur a été aussi tardive que soudaine mais elle est enfin là, du moins dans le sud de la France…

Chaque année, on nous rabâche les oreilles pour boire abondamment en période estivale, encore plus en cas de canicule et encore un peu plus si on a un âge avancé !

Alors oui, certes, il faut boire plus lorsqu’il fait chaud pour ne pas se déshydrater mais j’aimerais aujourd’hui vous inviter à réfléchir à quelle eau boire, pourquoi, comment etc… Car boire plus ; oui, mais n’importe quoi ; non ! ! !

Pour commencer, voici un petit récap’ des boissons utiles pour s’hydrater comme pour améliorer sa santé :

Les boisons à éviter :

  • SODAS ! Même si c’est tentant lorsqu’il fait chaud !
  • Eau du robinet (ne criez pas, attendez de lire le reste et l’annexe !),
  • Alcool (qui déshydrate en plus du reste…),
  • Café,
  • Jus de fruits qui n’en sont pas (5% de fruits + sucre blanc + colorants + eau +…?),
  • Sirops…

Les boissons à privilégier :

  • Jus de fruits frais bio (nb : astuce pour rendre votre jus de fruit pétillant ; ajoutez 1 c à c de bicarbonate de sodium = succès assuré auprès des petits (et des grands) !),
  • Eau de qualité (voir détails plus bas et annexe),
  • Boisson au Kombucha,
  • Éventuellement et avec parcimonie, limonade bio,
  • Thé vert ou tisane que l’on peut consommer froid occasionnellement si on aime…

Revenons-en maintenant au sujet d’aujourd’hui : l’eau de boisson.

Vous vous demandez peut-être pourquoi faire un sujet là-dessus. Vous pensez savoir ce qu’il y a à savoir : boire si on a soif pour ne pas se déshydrater.

Mais non, les naturopathes notamment vous le diront : toutes les eaux ne se valent pas et non, il ne suffit pas de boire pour optimiser son état de santé. Mais alors quoi ? Vous demandez-vous, quel est le problème à la fin !?!

1) L’eau que l’on vous vend en bouteille avec renfort de pub et de marketing, dont on vous décrit tant les bienfaits de ses minéraux… n’est tout simplement pas idéale pour la santé !

2) Et l’eau du robinet dont on ne cesse de vous dire qu’elle est propre à la consommation parce qu’exempt de bactéries, non plus ! ! !

1) En effet, il faut savoir que les minéraux que l’on trouve dans ces eaux en bouteilles sont des minéraux inertes ou « morts » et correspondent plus pour vous donner une image, au calcaire qui se dépose sur votre robinet et dans vos tuyauteries qu’à autre chose ! Voyez-vous où je veux en venir ? Le corps ne pourra rien faire de ces minéraux inertes, pire encore, il devra s’en débarrasser car ils sont devenus des déchets à traiter par l’organisme. Celui-ci va donc devoir faire travailler ses reins encore plus, pour faire le nettoyage ! C’est l’inverse de l’effet recherché lorsqu’on s’hydrate et qu’on souhaite aider son organisme à se purifier grâce à l’eau !

A l’inverse, les eaux de boissons favorables à une bonne santé sont celles qui sont très faiblement minéralisées (moins de 200mg/l), avec si possible un ph légèrement acide (soit inférieur à 7), une haute résistivité (ohms élevés) et non oxydantes (soit rH2 <28).
Rassurez-vous, vous pourrez trouver ces eaux en vente en supermarché comme en magasin bio. Il va juste falloir apprendre à les reconnaître (ce sont rarement celles qui font le plus de pub).

Pour cela, je vous invite à observer l’étiquette d’une eau de source très classique et bon marché (bien qu’elle ne présente pas tous les critères évoqués ci-dessus) :

Détail de l'étiquette Laqueuille

On note la présence de 2/4 informations : mg/l et ph, manque : résistivité et réduction (souvent le cas en supermarché, à l’exception d’une marque citée ci-après).

Voici quelques marques de grande distribution : eau de source de Montagne Laqueuille (marque repère Leclerc), Mont Roucous, eau de source de montagne Carrefour… NB : souvent, les eaux « marques repères » sont peu minéralisées – mais toujours vérifier l’étiquette. En magasin bio : Montcalm, Rosée de la Reine, etc…

2) L’eau du robinet quant à elle, est tout bonnement catastrophique. On y trouve des rejets de pesticides, d’engrais, de métaux lourds, de polluants divers et variés, des résidus médicamenteux et hormonaux… et j’en passe ! Alors le minimum pour la consommer, reste de la filtrer à l’aide de carafes type « Brita » ou mieux encore N4EWater !

Je vous invite à lire une fiche récapitulative ici, gracieusement mise à disposition par www.lemieuxetre.ch (© Copyrights Centre Oasis, Rue du Vélodrome 9, 1205 Genève.).

Par ailleurs, pour ceux et celles d’entre vous qui vous voudraient aller plus loin, je vous invite à vous renseigner sur l’eau informée, dynamisée et sur l’impact très probable des énergies, pensées, formes, couleurs, musiques et sons sur l’eau…

Vous avez des questions ?

Cet article a bousculé les idées que vous aviez sur l’eau de boisson, l’eau du robinet etc…?
Partagez votre expérience, question ou réflexion par le biais d’un commentaire !

Merci et à bientôt !

 

Trouver de l’eau hydroxydase ici.
(eau de grande qualité dont les minéraux sont conservés grâce à une méthode d’extraction unique)

Hydratation bio : bilan et comparatif produits (hiver 2013) :

Hello tout le monde !

Me voici de retour, prête à vous proposer mon petit bilan hydratation et comparatif produits bio de cet hiver…

Je vais donc vous présenter les produits que j’ai pu tester Les produits de soins testés(et peut-être même approuver) mais avant cela, j’aimerais rappeler brièvement l’intérêt d’hydrater sa peau…

Pourquoi faut-il hydrater sa peau ?

Tout d’abord, il faut savoir que notre peau est un organe vivant à part entière et qu’elle est notre première barrière protectrice contre un environnement extérieur plus ou moins agressif. Elle a donc un rôle d’échange et de protection et est indispensable à notre bonne santé. Toute irritation, fragilisation ou désintégration de sa barrière protectrice – la couche cornée – fragilise donc l’ensemble de ces échanges et peut amener des problèmes en la rendant par exemple, perméable aux pollutions et sujette aux allergies. Bref, si la peau est affaiblie, l’organisme aussi risque d’être plus vulnérable.

L’hydratation de la peau vise donc à renforcer cette couche cornée ainsi que l’ensemble de la peau.

De plus, la peau perd régulièrement et systématiquement de l’eau (par transpiration et évaporation), elle a donc besoin de préserver son capital.
C’est là que l’hydratation par le biais d’un soin, fera la différence. En effet, un soin sera efficace grâce aux agents filmogènes et/ou émollients qui évitent l’évaporation de l’eau et aux agents humectants qui retiennent l’eau au sein de la cellule de l’épiderme. Une crème hydratante va donc permettre de conserver au maximum l’eau dans les tissus en renforçant la barrière protectrice et en retenant l’eau dans les tissus et apportera éventuellement aussi d’autres actifs (selon le produit : vitamines C, E, A, minéraux, molécules et substances actives, ex : aloé véra, miel, argiles, huiles essentielles, eaux florales, acides de fruits, extraits de plantes (liste non exhaustive)) .

Ainsi, une bonne crème devrait contenir à la fois des agents filmogènes et humectants.

Par ailleurs, une peau bien hydratée va conserver son capital jeunesse plus longtemps et luttera contre l’apparition précoce des rides. Une peau hydratée sera lisse, ferme et tonique, rose et repulpée ; bref vous aurez bonne mine !

Il ne faut cependant pas oublier que pour avoir une belle peau bien hydratée, il faut avant tout un apport quotidien et régulier d’eau de boisson (au moins 1,5L par jour, si possible faiblement minéralisée) ! A noter également, l’importance d’un apport suffisant en lipides et acides gras de bonne qualité c’est-à-dire en acides gras insaturés ; mono et poly-insaturés (huiles végétales vierges et crues contenant omega9, omega3, poissons dit « bleus »…), indispensables à la bonne qualité des tissus !

Quoi qu’il en soit, maintenant vous êtes briefé/e !

De mon côté par le passé, j’avais surtout l’habitude d’utiliser directement de très bonnes huiles végétales (macadamia, sésame, avocat mais aussi olive, cire liquide de jojoba etc…) pour protéger ma peau. Ça lui profitait pleinement ; elle était souple et nourrie mais je trouvais qu’il lui manquait un petit quelque chose… Eh bien oui, vous l’aurez compris, il manquait l’action des agents humectants à ces huiles pures puisqu’elles ne contiennent que des agents filmogènes / émollients ! 
Du coup, même si je les utilise encore parfois en complément, j’hydrate désormais ma peau à l’aide des crèmes de soin bio appropriées et j’ai réellement constaté une amélioration depuis, surtout au niveau des zones fragiles et sensibles…

Passons maintenant au comparatif produits.

A titre d’information, j’ai une peau mixte à grasse avec tendance aux imperfections.

Les produits que je vais maintenant vous présenter seront donc « évalués » à partir de ce critère. A vous d’adapter cette lecture à votre type de peau et à ses besoins !

Cet hiver, j’ai donc essayé 3 produits bio différents :

–          La crème nourrissante hypoallergénique visage et corps mon petit BIO’ – SO’BIO étic (100ml),

–          La crème de jour pour peaux sèches et sensibles COSLYS (50ml),

–          Le cérat des Alpes d’ALPADERM (50ml).

Produits et texturesLa texture de ces produits va de la plus fluide à la plus épaisse et le prix, du plus abordable au plus cher (les choses sont bien faites !).

1)      La crème nourrissante mon petit BIO’ – SO’BIO étic :

Type d’utilisation : quotidienne ou en crème de nuit, pour le visage et le corps, pour petit ou grand bébé !

Quelques ingrédients intéressants : aloé vera, miel, huile de noyaux d’abricot et de tournesol…Crème nourrissante mon petit BIO'

Points positifs :

–          Très nourrissante,

–          Texture fluide et agréable,

–          Une petite quantité de produit suffit,

–          Peut servir pour le corps et pour le visage,

–          Economique (pour 100ml).

Points négatifs :

–          L’odeur sans parfum, fait plutôt penser à quelque chose qui se mange (et vu ses ingrédients, ça n’est pas très surprenant),

–          Peut laisser un léger film gras sur la peau (dans mon cas).

   

2)      La crème de jour pour peaux sèches et sensibles COSLYS :

Type d’utilisation : parfaite en quotidienne et avant le maquillage.

Crème de jour COSLYSQuelques ingrédients intéressants : eaux florales (camomille, reine des prés), huile de noyaux d’abricot, extrait de rose, karité…

Points positifs :

–          L’odeur fraîche, fleurie, discrète et agréable,

–          La texture fondante et légère,

–          La qualité de l’hydratation,

–          Donne de l’éclat au teint,

–          Facilite l’application du maquillage du teint,

–          Flacon pratique.

Points négatifs :

–          La pompe fournit trop de produit d’un seul coup ce qui surcharge la peau et donne une texture masque désagréable et impropre au maquillage du teint (en cas de surcharge (uniquement), cette crème fait alors des petits résidus qui ressemblent à de la peau morte !).

 

3)      Le cérat des Alpes d’ALPADERM :

Type d’utilisation : en masque, crème de nuit, pour réparer la peau, en cas de grand froid ou d’activité en plein air.

Cérat des Alpes ALPADERMQuelques ingrédients intéressants : huiles végétales de jojoba, onagre, bourrache, extrait de lys blanc, calendula, karité, huiles essentielles, eaux florales et eau minérale des Alpes…

Points positifs :

–          Qualité des ingrédients et bonne tolérance,

–          Effet très nourrissant, très protecteur et hydratant,

–          Odeur gourmande mais très discrète,

–          Une toute petite quantité de produit suffit.

Points négatifs :

–          La texture très épaisse est un peu lourde,

–          L’odeur disparaît presque instantanément,

–          Le design et le packaging,

–          Les huiles essentielles finissent par se séparer de la crème et coulent en premier,

–          Le prix élevé !

 

Conclusion :

La révélation de ce comparatif produits est pour moi la crème de jour pour peaux sèches et sensibles COSLYS (même si j’ai la peau mixte, c’est ma chouchoute)…
Mais dans l’ensemble, j’ai vraiment été satisfaite par tous ces produits et j’adapte leur utilisation en fonction de mes activités ou des besoins de ma peau… Bref, je vous les recommande !

Devant : ma chouchoute

J’espère que ce bilan hydratation et ce comparatif produits vont ont plu et qu’ils vous aideront à trouver le ou les produit/s adapté/s à votre peau et à votre budget (et sinon, vous pouvez toujours fabriquer vos cosmétiques vous-même *) !

Et vous ? Prenez-vous le temps d’hydrater correctement votre peau ? J’attends vos témoignages et remarques à ce sujet et vous dis à très bientôt !

 

 

Si vous cherchez ces produits, vous les trouverez *ici !

 

 

PS : merci aux sites Meilleurs Produits Bio / Bio à la Une qui m’ont permis de tester les deux derniers produits et de participer à l’élection des meilleurs produits bio en tant que membre du jury (les résultats devraient être communiqués courant avril).