Mon huile prodigieusement scintillante, faite maison !

Aaaah l’été… Les vacances, tout ça… Ça donne envie n’est-ce pas ?

Serait-ce parce qu’il fait beau et chaud (normalement), que les moments de détente sont au rendez-vous ; en famille, avec des amis, en couple ou non (nb : célibataires, cet article peut vous servir)…Huile prodigieusement scintillante 2.0

Pour nous, femmes – dites-moi si je me trompe – l’été est généralement aussi synonyme de beauté et de bien-être ; on est toute fière à l’idée de porter notre dernière petite robe, nos accessoires fantaisie, nos produits de maquillage et de soin spécial été, etc… Bref, rien n’est plus agréable que de se sentir belle et bien dans sa peau en cette période de l’année…

Et c’est bien là où je veux en venir, vous vous doutez bien !

Il existe dans le commerce depuis pas mal d’années maintenant, une huile célèbre et très prisée l’été qui a remporté de nombreux éloges de la part des magazines féminins ainsi que des blogs et autres avis de consommatrices (cf. allusion dans le titre).

Et aujourd’hui, mesdames et messieurs, je vous propose de réaliser votre propre huile prodigieusement scintillante ; une huile sèche naturelle et bio, multi-usages qui vous servira aussi bien pour le visage, le corps que pour les cheveux !

Alors c’est parti !

Dans la recette originale, 6 huiles végétales sont utilisées. Celles de Bourrache, Millepertuis, Amande douce, Camélia, Noisette, Macadamia.

Je vous propose pour ma part, de réaliser votre produit à partir d’huiles végétales naturelles et bio de Papaye, de Macadamia et de macérât de Vanille (dans de l’huile végétale de sésame bio).

Pourquoi choisir ces huiles ?

C’est très simple. Elles sont d’excellente qualité et procurent un toucher sec, non gras après l’application, bien pratique si on doit s’habiller pour sortir juste après ou pour éviter de se sentir encore plus collant avec la chaleur…

Quelques-unes de leurs nombreuses propriétés :

– HV* de papaye : régule l’excès de sébum, convient aux peaux grasses et acnéiques, non occlusive, apaise et adoucit la peau, pénètre très facilement, très stable face à l’oxydation, apporte brillance et soin aux cheveux…

– HV de macadamia : protège légèrement contre les  UV (tout comme l’HV de sésame), facilite la micro-circulation et tonifie le système lymphatique, cicatrisante, apaisante et pénétrante, protectrice capillaire…

– Macérât de vanille : odorant, non gras, adoucit la peau, la nourrit, l’hydrate, l’apaise et nourrit les cheveux…

A ces merveilleuses huiles bienfaisantes, nous allons simplement ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles, puis le mica qui donnera toute sa beauté à cette huile et enfin la vitamine E, pour la conserver plusieurs mois (tout l’été sans problème…s’il vous en reste !).

Quelques propriétés des huiles essentielles choisies :

– HE** de Lavandin (lavande fine ou aspic également possible) : anti-inflammatoire, cicatrisante, calmante, relaxante, antalgique…

– HE d’Ylang-Ylang (distillation complète – totum) : régénératrice cellulaire, antiseptique, séborégulatrice, tonique de la peau et des cheveux, stimulant intellectuel et sexuel !

J’ai choisi ces huiles essentielles pour leurs propriétés bien sûr, mais également pour leur parfum envoûtant (surtout l’Ylang-Ylang) qui ajoutera une note très sensuelle…

Les matières premières

NB : si vous souhaitez réaliser une huile comme celle-ci, à visée après-solaire uniquement, vous pouvez ajouter de l’huile de millepertuis (risque  de photosensibilisation au soleil) et augmenter le ratio d’HE de lavandin ou de lavande et ajouter quelques gouttes d’HE de camomille romaine, de géranium bourbon ou de cyprès bleu (en petite qtité) par exemple… 


Voici maintenant les étapes pas à pas pour réaliser très simplement et rapidement, votre propre huile prodigieusement scintillante (en 50 ml) qui pourra être utilisée aussi bien en journée qu’en soirée, sur le visage, le corps et les cheveux :

Le matériel requis (rappel : à désinfecter avant toute utilisation) :

–           Un bol ou autre récipient,

–           Un bouchon doseur ou une pipette / seringue,

–           Un mini-fouet,

–           Une cuillère doseuse type TAD si possible,

–           Une grosse seringue pour le transfert final,

–           Un flacon pompe.

La recette :

–           HV de papaye : 20 ml,

–           HV de macadamia : 15ml,

–           Macérât de Vanille (dans HV de sésame) : 15ml,

–           HE d’Ylang-Ylang : 10 gttes*** environ,

–           HE de Lavandin : 5 gttes,

–           Vitamine E : 4 gttes,

–           Mica noisette : 1 TAD (ou 0,3g).

La procédure :

–        A l’aide d’un bouchon doseur par exemple, récupérez les bonnes quantités d’HV que vous placez unes à unes dans le bol puis mélangez,

–         Ajoutez la cuillère TAD de mica noisette puis mélangez doucement pour ne pas éparpiller le mica dans l’air,

–        Ajoutez les bonnes quantités d’huiles essentielles (ps : les quantités indiquées sont données pour obtenir une odeur légère et non entêtante) puis mélangez,

–           Enfin, ajoutez les gouttes de vitamines E et mélangez totalement tous les ingrédients.

–           Débouchez votre flacon pompe,

–           A l’aide de la grosse seringue, récupérez l’huile contenue dans le bol puis transférez-la dans le flacon.

–        Refermez le flacon et c’est terminé ; votre huile prodigieusement scintillante est prête à l’emploi, vous pouvez la secouer avant de l’appliquer (nb : faire toutefois un test dans le pli du coude pendant 48h avant de l’utiliser comme pour tout nouveau produit acheté ou fabriqué).

Voici mon huile prodigieusement scintillante faite maison !!!

Vous pouvez désormais profiter de votre été et « faire la belle » au soleil ou en soirée car vous détenez le produit rêvé qui nourrit et protège naturellement votre peau et vos cheveux et les habille de subtils reflets dorés et scintillants ! ! !

Ouaouh… ! Que demander de plus ?

Et si vous hésitez encore à vous lancer, vous pouvez visionner mon tuto vidéo !

Alors à très vite et en attendant, laissez-moi un commentaire et partagez cet article avec vos amies !

 

*HV : Huile Végétale.
** HE : Huile Essentielle.
*** gttes : gouttes.

Pour trouver les matières premières utilisées, voir cette page.

22 thoughts on “Mon huile prodigieusement scintillante, faite maison !

  1. Bonsoir, j’ai lu avec attention votre réalisation, et merci de nous faire profiter de vos recettes.
    J’ai une question, vous notez macérat de vanille dans HV de sésame, ça signifie quoi ? J’ai trouvé sur AZ un flacon de
    Macérât huileux Vanille BIO, c’est bon ?
    Merci merci :-)

  2. Super recette. Je vais vite essayer. Si je ne souhaite pas la brillance de l’huile pour avoir seulement une huile hydratante et odorante, je ne mets pas le Mica? C’est ça ?

    • Bonsoir Cécile,
      Oui, si tu préfères bien que mon dosage en mica (les paillettes) soit subtil…
      Tu peux également réaliser cette recette avec l’huile de Noix de Coco, c’est une pure merveille ! (huile à garder dans une pièce au dessus de 23 degrés si on veut qu’elle reste fluide)
      Bons essais à toi et à bientôt j’espère !

    • Merci :-D !
      Si ça t’intéresse, cette année, j’ai fait une variante de cette recette en utilisant uniquement de l’huile de noix de coco bio (et les huiles essentielles habituelles) et c’était à tomber !
      Alors bonne recette à toi et à bientôt j’espère !

  3. Coucou ta recette a l’air vraiment super, je voudrais juste savoir : si la vitamine E est utilisée pour la conservation, est ce que je peux utiliser de l’huile de germe de blé ou de l’extrait de pépins de pamplemousse à la place ?

    • Bonsoir Chloé ! Merci pour ton commentaire !
      Alors la vitamine E est utilisée pour la conservation de la phase huileuse par son pouvoir antioxydant = anti-rancissement.
      Ce mélange huileux ne présente pas spécialement de risque au niveau microbien donc tu peux ne rien ajouter ou mettre un peu d’extrait de pépin de pamplemousse si ça te rassure.
      Par contre, je te déconseille l’utilisation de l’huile de germe de blé pour compenser car même si elle est riche en vitamine E, elle est justement sensible à l’oxydation et donc instable (elle devrait être conservée dans un récipient sous vide d’air et à l’abri de la chaleur/lumière si on veut être un/e puriste !).
      CONCLUSION : si tu penses utiliser ton huile prodigieusement scintillante quotidiennement ou très fréquemment tu peux donc ne rien ajouter (car elle n’aura pas le temps de rancir) ou si tu préfères, ajouter une ou deux gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse (mais pas d’huile de germe de blé!).
      Je pense faire une version très proche de cette recette prochainement avec une autre huile végétale stable et parfumée… Si ça t’intéresse, tiens-toi au courant en t’abonnant sur FB, YouTube, G+… ;-) ).
      Alors à bientôt !

    • Bonsoir Patrick !
      Merci pour ton commentaire.
      Le mica, qui se trouve dans le petit pot rond sur la photo, c’est une poudre brillante – scintillante qui existe en différentes couleurs et qui est totalement naturelle puisqu’elle provient de minéraux.
      Tu le trouveras sur les sites de vente de matières premières pour les cosmétiques à faire soi-même (un des plus connus étant aromazone cf. ma page produits).
      A bientôt j’espère…

  4. alors je viens de faire à peu près la même : 40ml papaye, 20 ml macadamia, 40 ml caprylis, 20gts ylang ylang, 10 gts lavandin, 8gts vit e, 0,6 g mica noisette : verdict j’adore et l’odeur et la sensation sur la peau, merci. j’ai connu ce blog par aroma-zone addicts.

  5. Cool !! moi qui adore ces petites huiles prodigieuses, je suis ravie !! J’ai plus qu’a faire mes courses, en espérant tout avoir au magasin :)
    Tu crois qu’il serait possible d’avoir un petit recap’ à chaque fin de tuto, du cout de revient ?
    A bientôt
    Sonia (BioLabels)

    • Bienvenue Sonia ! Ton petit message me fait bien plaisir !
      Ta demande est pertinente. Ce n’est pas évident pour moi de donner un coût de revient. Ça dépend si on prend en compte l’achat de chaque matière première utilisée ou bien le coût de la quantité utilisée uniquement… Je ne sais pas si je suis claire ? En somme, ça te paraîtra cher si je donne le coup total des ingrédients (qui serviront toutefois de nombreuses fois dans pas mal de recettes) ou uniquement le coût des petites quantités utilisées dans la recette.
      En fait, je fais très souvent des recettes qui me reviennent à vraiment pas grand chose (je fais en sorte que mes recettes utilisent souvent Les mêmes matières premières…). C’est aussi mon objectif ; partager mes recettes testées et approuvées et montrer qu’on peut obtenir un super résultat avec peu d’investissement parfois !
      J’essaierais de faire le calcul précis si j’ai un peu de temps et de compléter cette réponse (nb : je n’ai pas acheté ces produits en même temps ni au même endroit donc je n’ai plus forcément tous les prix…).
      A part le mica, je pense que tu auras de quoi adapter ta recette avec ce qu’il y a au magasin ;-) !
      A très bientôt Sonia ! ! !

  6. Bonjour !

    Je suis contente de découvrir ton site ! Cette recette est super ! Je l’avais vue quelque part (ou une similaire) et tu as fini de me donner envie ! Je vais tenter ça un de ces 4 !

    Bonne journée et merci pour ce blog très intéressant !

    • Bienvenue ! Et merci pour ton commentaire Nathalie… Oui, cette recette est sympa comme tout et l’effet donné est subtil mais tellement agréable… La classe totale quoi ;-) ! J’espère que tu seras contente de ton essai !
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *