Un déodorant anti-transpirant, fait maison et efficace, est-ce possible ?

Bonjour, bonjour !

Eh bien oui, aujourd’hui, il est question de transpiration… C’est l’été, il fait chaud et nous sommes tous soumis (hélas !) à ce phénomène physiologique tout à fait normal, durant lequel le corps maintient sa température aux environs de 37° (la transpiration permettant le refroidissement)… La chaleur, surtout humide, induit donc naturellement la transpiration, tout comme l’effort physique, les vêtements (trop) chauds mais aussi le stress et l’émotivité – surtout l’hyperémotivité (et je sais de quoi je parle)…

La transpiration est donc saine et bénéfique dans la majorité des cas, elle permet aussi d’éliminer des toxines.
Cette transpiration n’a pas d’odeur (eau : 99%, minéraux : 1%).
Eh non ! Ce sont en fait les bactéries présentes sur la peau qui vont particulièrement apprécier ce milieu humide, s’en nourrir et s’y développer (avec tout ce que ça implique) et c’est donc ce « microcosme » qui dégage cette odeur désagréable lorsqu’on transpire !

Voila, maintenant vous savez tout (ou presque) !

Donc bien évidemment, le 1er geste essentiel pour éviter les mauvaises odeurs, c’est d’avoir une bonne hygiène corporelle.

Pour toutefois prolonger l’effet de la toilette, on utilise de nos jours, le déodorant.

Il existe bien sûr des déodorants « chimiques » et des déodorants naturels dont les ingrédients et le pouvoir anti-odeur et anti-transpirant varient…

Personnellement, comme je l’ai dit plus haut, étant hyperémotive (et victime d’hyperhidrose = transpiration excessive), j’ai toujours eu du mal à trouver le déo idéal dans la première catégorie (à l’époque où je ne connaissais pas encore les pb liés à leur utilisation) comme dans la deuxième pour être honnête (les déos bio ont probablement fait des progrès depuis mais étant satisfaite du mien, je ne suis pas allée vérifier !).

J’ai donc décidé d’appliquer le fameux dicton disant « qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même » en créant ma propre recette de déodorant !

Du coup, cela fait maintenant plusieurs années que je fabrique mon propre déodorant anti-transpirant avec succès, en suivant la recette que je vais vous proposer maintenant !

Alors je le (re)précise tout de suite, je ne suis pas formulatrice de cosmétiques donc il s’agit de vous présenter le témoignage de mon expérience et il n’engage que moi. A vous de voir si vous tentez l’expérience de votre côté, à vos risques et périls :-O !

Passons donc à cette fameuse recette.

Le matériel requis (toujours désinfecter avant usage) :

  • 3 bols ou récipients,
  • Une cuillère à café (càc),
  • Un mini fouet,
  • Une balance de précision,
  • Un applicateur roll-on de 50ml, neuf ou recyclé (mettre en quarantaine un long moment après nettoyage si ancien roll-on non bio).

Les ingrédients, leurs propriétés et les quantités requises :

  • Du bicarbonate de sodium : déodorant, désodorisant, antifongique, alcalinisant… : 1càc à 1càc½,
  • De l’eau de source (ou de l’hydrolat, ex : hamamélis) : support aqueux, (astringent pour l’hamamélis) : 41,1 ml ou 41,1g,
  • Des huiles essentielles (qui ne tâchent pas !) : HE de palmarosa : antibactérienne puissante, astringente, antifongique et cicatrisante : 20 gttes et HE de lavandin : microbicide, bactéricide, cicatrisante et calmante : 10 gttes,
  • De l’extrait de pépins de pamplemousse : conservateur naturel antimicrobien et antifongique : 10 gttes,
  • De la gomme guar : épaississant, consistance et texture onctueuse : 0,5g,
  • De l’allantoïne : hydratant, apaisant, adoucissant, réparateur et cicatrisant : 0,5 g.

Le mode opératoire :

  • Placer les bols devant soi,
  • Placer la quantité totale d’eau dans le 1er bol (41,1ml) puis la répartir grossièrement en deux parties dans les 2 autres récipients (ce 1er bol ne resservira plus),
  • Dans l’un des autres bols, verser la cuillère ½ de bicarbonate et mélanger,
  • Dans l’autre, peser puis verser 0,5g d’allantoïne et mélanger à l’aide du fouet,
  • Dans ce même récipient, ajouter 0,5g de gomme guar et mélanger immédiatement pour éviter la formation de grumeaux (plus facile l’été) !
  • Toujours dans le même bol, verser les gouttes d’HE (rappel : 20 gttes de palmarosa et 10 gttes de lavandin),
  • Puis reprenez le 1er bol avec le bicarbonate, verser son contenu dans le 2ème bol et mélanger à nouveau vigoureusement à l’aide du fouet jusqu’à ce que le mélange redevienne homogène et onctueux,
  • Ajouter enfin les 10 gttes d’extrait de pépins de pamplemousse et re-mélanger,
  • Verser la préparation dans le roll-on préalablement désinfecté et ouvert,
  • Refermer. C’est terminé !

Les étapes en imageEt voilà comment je fabrique mon propre déodorant anti-transpirant !

 

Ses points positifs :

  • Efficace = très efficace contre les odeurs et également efficace pour limiter la transpiration excessive,
  • Protège et prend soin de la peau,
  • Facile à réaliser,
  • Écologique, naturel et bio,
  • Économique !

Ses points négatifs :

  • En fin de flacon, c’est à dire une fois le dernier tiers bien entamé, la texture peut perdre en onctuosité, en homogénéité et en efficacité. Le bicarbonate risque de prédominer dans le mélange, pouvant piquer après le rasage et laisser quelques traces blanches en plein été…

NB : Il est donc recommandé de bien secouer le mélange avant chaque utilisation, de l’utiliser rapidement et de ne pas attendre la toute fin pour en refaire un nouveau (c’est ce que je me dis chaque fois que j’applique mon déo tout neuf après avoir trop attendu ;-) …) !

Mon super déo fait maison !

Donc oui, en conclusion, un déodorant anti-transpirant, fait maison et efficace, c’est possible !!!

 

J’espère de tout cœur que le partage de ma recette vous a plu… et qui sait, peut-être aurez-vous envie de tenter l’expérience de votre côté ?
Si oui, partagez un commentaire sur cette page avec nous à ce sujet ou pour toute autre question ou réaction !

En vous souhaitant une bonne fin d’été bien au sec ;-), délicatement parfumée et sublimée, je vous retrouve très bientôt pour vous parler de quelques mascaras bios qui tiennent le coup en été, par exemple…?

Aller, byyye !

Trouver les matières premières à partir d’ici.

108 thoughts on “Un déodorant anti-transpirant, fait maison et efficace, est-ce possible ?

  1. Bonjour, voilà juste ce petit message pour te remercier de ta recette. J’ai enfin trouvé un déodorant efficace et naturel sans tous les perturbateurs endocriniens ou autres produits néfastes pour la santé. Je travaille en 12 h à l’hôpital , je suis infirmière et rester fraiche jusqu’au bout de la journée était très compliqué même avec narta! avec celui la je suis fraiche jusq’au bout, génial!
    C’est le début pour moi des cosmétiques maison. Cela fait quelques mois que je fais ma lessive et et je me suis dit pourquoi pas se lancer dans le déo et baume à lèvres pour commencer et voila première recette réussie efficace et adoptée aussi par mon entourage
    j’essaie de convertir les miens
    j’espère à bientôt pour de nouvelles recettes
    Cyrielle

    • Merci beaucoup Cyrielle pour ton commentaire !
      Je suis ravie pour toi que tes recettes maison soient un succès (et comme tu dis, ce n’est que le début en plus) !
      Je partage totalement ton enthousiasme ;-) !
      J’ai quelques recettes très simples à partager prochainement (mais le temps me manque un peu) ; n’hésite pas à liker ma page FB, google+ ou autre pour rester informée des nouveautés !
      Alors à bientôt !

  2. Bonjour!
    C’est la deuxième fois que je réalise la recette.
    Un grand merci pour le partage!
    La première fois j’ai mis la gomme guar et cette fois ci je ne l’ai pas mise (on verra bien). Du coup j’ai mis la concoction dans un vapo brume fine mais ca ne fonctionne pas très bien. Je suppose que je ne peux pas ajouter la gomme guar après coup?
    En revanche j’ai énormément de mal à mélanger le bicarbonate. Avez vous une astuce? Je pense acheter un shaker en inox pour bien mélanger mais ne suis pas convaincue…
    Combien de gouttes de dispersant pour huile (sur les conseils de Nicolas) faut il mettre pour la recette (j’en ai mis 40 mais ne suis pas sûre de moi)?
    Pour le partage de l’hydrolat, la prochaine fois j’achèterai une seringue; le partage sera beaucoup plus facile ;-)
    En tout cas, je suis très heureuse de pouvoir bannir les produits chimiques de mon armoire de toilette!!! :-)

  3. Bonjour à tous,

    Tout d’abord merci pour cette super recette que j’utilise depuis bientôt 2 ans !

    Je me permets de partager une astuce que j’ai découvert récemment, j’ai assez rapidement arrêté d’utiliser de la gomme de guar car j’avais du mal à ajuster l’épaisseur, c’était pas facile à mélanger et avec le temps ça redevenait liquide.

    J’ai également remarqué certaines fois où mon mélange m’irritait, je pensais que c’était une nouvelle huile essentielle que j’avais ajoutée, et j’ai compris récemment que c’était à cause des huiles essentielles qui flottaient au dessus !

    J’ai donc regardé sur internet, et j’ai acheté du dispersant pour huile essentielle (il en existe des naturels à base de noyau d’abricot par exemple), et là ça fonctionne parfaitement ! Je gagne sur tous les plans :
    1. Ca se mélange très bien
    2. Plus d’irritation
    3. Pas de grumeaux
    4. Le produit est efficace beaucoup plus longtemps

    Etant donné que les roll-on sont moins pratique avec un mélange très liquide (ça goutte), j’ai acheté des petits vaporisateurs (avec une bruine très fine), et c’est parfait ! Plus de fuite, ça dégouline pas, et c’est super pratique :)

    J’espère que ça en aidera certain(e)s.

    • Mais oui, assurément !

      Je te remercie beaucoup pour ton retour d’expérience Nicolas et toutes tes astuces !
      Oui, en effet, la gomme guar est loin d’être parfaite (actuellement je teste d’ailleurs une recette très simple à l’huile de coco que je partagerai prochainement)…
      C’est très positif pour moi de savoir que ma recette sert de base d’expérimentation et de point de départ pour fabriquer vos déodorants et de voir qu’ensuite, vous l’adaptez à votre manière ! Et c’est encore mieux lorsqu’en plus, j’ai le privilège de recueillir vos retours et autres supers tuyaux :-D !
      Alors encore merci à toi et bravo !

  4. Merci beaucoup pour cette recette hyper facile!
    Pour éviter les grumeaux, j’ai utilisé la même méthode qu’en cuisine, c’est à dire que j’ai d’abord mis le bicarbonate et ensuite j’ai ajouté (à la seringue) l’eau très lentement en fouettant. Idem pour le second bol. Pas un grumeau!! Et le tout sans fouet, à la fourchette ;-)
    Je le teste ce soir dans le pli du coude et espère pouvoir bientôt l’utiliser!!!
    Merciiiiii!

    • Merci à toi Ludi de nous partager cette astuce !
      Elle risque de s’avérer bien pratique pour bcp de personnes :-) !
      Je te souhaite un premier test réussi (et il en a tout l’air) puis de nombreux autres par la suite !
      A bientôt j’espère !?!

  5. bonsoir,
    Moi aussi je fais mon propre déo à base d’huile de coco et bicarbonate depuis maintenant 2 ans et j’en suis totalement satisfaite grâce à mes recherches sur internet et c’est ce qui m’a permis de tomber sur ton site.
    Mon déo n’est pas concluant pour quelques membres de ma famille et donc je voudrais tester le tien, mais étant au Maroc, je n’est ni la gomme guar ni l’allantoine, et j’ai lu dans les divers commentaires qu’on pouvait les remplacer par de l’aloe vera ce que je préfere honetement.
    Ma question donc est quelle quantité utiliser pour remplacer les 2 ingrédients.
    Merci pour ta réponse

    • Bonsoir Houda !
      Je te prie de bien vouloir m’excuser pour cette réponse tardive !
      Oui, tu peux effectivement utiliser le gel d’Aloe Vera soit en remplacement de ces deux produits que tu ne trouves pas soit même en remplacement de ces derniers plus de l’eau de la recette puisque le gel contient de l’eau.
      J’aurais même tendance à te conseiller plutôt la deuxième option si ton budget te le permet. Il te faudrait donc quelque chose comme 40 à 45ml de gel d’Aloe Vera et pour le reste de la recette, tu suis bien les autres dosages pour être sûr de l’efficacité du déodorant. N’ayant pas encore essayé, je ne sais pas par contre si le conservateur, l’huile de pépins de pamplemousse, est compatible avec le gel d’aloé vera (sur aroma-zone ils utilisent plutôt le conservateur cosgard, si tu peux en trouver)…
      J’aimerais faire une recette de ce type dans quelques temps donc n’hésite pas à me suivre sur FB ou G+ pour être au courant quand se sera le cas ;-)…
      Je te remercie pour ton commentaire et n’hésite surtout pas à me faire part des résultats que tu as obtenus !
      A bientôt…

      • Bonjour, j’ai suivi ta recette en utilisant du gel d’aloé vera, 45ml, puis 1cac 1/2 de bicarbonate de soude, des huiles essentielles de lavande et de palmarossa et du costguard car j’en avais déjà chez moi. Je suis ravie!! ce déodorant est top, ultra efficace en toutes circonstances, bien plus que mon ancien Narta qui en plus n’était pas très bon pour mon corps! Un grand merci d’avoir partagé ta trouvaille!

        • Super Laura ! J’en suis ravie !

          Et je te remercie pour ton retour car je sais que beaucoup de personnes sont intéressées par une recette avec le gel d’Aloé Vera.
          Alors un grand merci à toi aussi du coup ;-)

          A bientôt j’espère…

  6. bonjour,
    J’étais à la recherche d’une recette de déodorant fait maison et je suis tombée sur ce site par hasard!Je voulais savoir si on pouvait éliminer complètement les huiles essentielles car j’ai lu que ce n’était pas conseillé d’en utiliser trop souvent.

    • Y a pas de hasard Virginie ;-) !
      Je ne te conseille pas spécialement de supprimer les huiles essentielles dans la mesure où elles contribuent grandement à rendre le produit efficace…
      Par ailleurs, la quantité finale d’huiles essentielles que tu appliqueras quotidiennement restera faible malgré tout donc tu n’as pas à t’inquiéter outre mesure (à moins d’une intolérance particulière avérée aux huiles essentielles ?).
      Je t’encourage donc à essayer cette recette car je l’utilise avec plaisir depuis de nombreuses années…
      A bientôt.

  7. Bonjour Vanessa !
    Un grand merci pour cette recette de déo 100% naturelle ! Aujourd’hui je retrouve enfin l’auteure de la recette ! Car cela fait 2 ans jour pour jour que je la réalise régulièrement, et maintenant je multiplie même les dosages par 4, car… toute la famille est convaincue, mari compris ! Et ce qui n’est pas encore dans le roll-on attend sagement dans un récipient fermé au frigo !
    Le plus c’est l’absence de conservateur de synthèse, l’extrait de pépins de pamplemousse fonctionne très bien. Je n’ai pas trouvé ailleurs de meilleure recette, même sur Aromazone, découvert en même temps grâce au lien depuis ce blog, ce qui a été pour moi le début de l’aventure dans le monde des huiles essentielles !
    Sur un plan pratique : je n’utilise que 2 bols, en partageant d’emblée l’hydrolat !
    D’une fois à l’autre la texture peut-être légèrement plus épaisse ou plus liquide, je rectifie à la fin avec un peu d’hydrolat ou de gomme de guar (en remuant bien !)
    Nous rangeons les roll-on à l’horizontale, ce qui permet de mieux mélanger et limite le dépôt.
    Encore un super merci !

    • Un grand merci à toi Zademetz pour ce gentil commentaire et ce beau partage !
      Je suis vraiment touchée par ton message et ravie d’apprendre que toute ta famille profite de cette recette que tu confectionnes avec amour, j’en suis sûre !
      Et oui, tu as tout à fait raison, on peut faire la recette à l’aide de deux bols uniquement, une fois qu’on a compris le principe – c’est ce que je fais aussi maintenant généralement…
      Je n’ai jamais rangé mes roll-on à l’horizontale mais je vais essayer ton astuce… (Je trouve ça super de s’échanger les « bons tuyaux » ;-) !)
      Encore merci pour ton témoignage et à très bientôt j’espère !

  8. Bonjour,
    Merci pour cette recette! Elle est vraiment efficace, aussi bien pour l’odeur que pour diminuer la transpiration ! Je cherchais depuis plusieurs années un produit bio, en pharmacie ou dans les magasins bio, qui ait ces vertus mais sans succès. Le petit plus : c’est vraiment simple à faire ;-)
    Peux-tu me dire s’il existe une senteur qui se rapproche du musc ? Mon mari voudrait que je lui en face un également et il aime bien cette odeur.
    Sophie

    • Bonsoir Sophie ! Merci pour ton commentaire !
      Je suis ravie que ma recette te plaise !
      Pour ton mari, je ne peux pas te dire avec certitude quelle huile essentielle se rapprochera le plus du musc mais je peux te conseiller les huiles essentielles qui ont généralement du succès auprès de ces messieurs (seules ou en mélange).
      Par exemple : le bois de santal, le cèdre de l’atlas, le patchouli, la verveine odorante, le cyprès bleu, le vétiver, le bois de hô, le romarin à verbénone, le gingembre, le tea three (en petite quantité car l’odeur est forte), le yuzu ou la menthe poivrée mais en toute petite quantité…
      Je pense que les premières sont dans l’esprit de ce qu’il pourrait aimer… mais rien ne vaut un test (pour la senteur d’une part mais pour être sûr qu’il n’y a pas non plus de réaction cutanée – 1 gtte dans le pli du coude 24h avant) !
      J’espère t’avoir un peu aidé et te souhaite de très bonnes fabrications de déos bio !
      A bientôt !

      • Merci pour ta réponse, je suis allée sentir qq HE que tu m’as citées mais c’est compliqué d’imaginer ce que ça peut rendre… Et effectivement il faut peut-être faire des mélanges, as-tu réalisé un mélange avec ces HE? Et si oui lesquelles se marient bien ? Sinon j’ai vu sur aroma-zone « musc de provence  » est-ce que tu penses que je peux mettre ça ?
        Encore merci!

        • Je t’en prie Sophie :-).
          Oui, ce n’est pas évident de réaliser ses cosmétiques maison et il n’y a qu’une seule règle : il faut expérimenter !
          Si tu ne te sens pas, tu peux effectivement acheter le produit dont tu me parles mais attention : il ne s’agit pas d’huile essentielle mais d’une fragrance soit un parfum.
          Donc elle n’aura aucune propriété bactéricide ou antifongique (etc) contrairement aux huiles essentielles…
          Alors à toi de voir si ça te convient et surtout si c’est le cas, utilise bien l’HE de Palmarosa et l’EPP à côté !!!
          Bon courage et à très bientôt !

  9. Bonjour,

    Cela fait quelques temps que j’utilise cette recette pour réaliser mon déodorant et ça fonctionne très bien! Il masque très bien l’odeur de transpiration, même toute la journée. Et dans un roll-on, l’application est très facile.

    Merci pour cet article très utile!

  10. Bonjour,

    Je vous remercie pour le partage de cette recette de déodorant naturel. J’ai proscrit les déos anti transpirant avec sels aluminium pour les effets néfastes qu’ils peuvent apporter à la santé. Je me suis donc retourné vers des déos sans sels aluminium mais très peu efficace sur moi. Je suis tombé sur votre article et je voudrais vraiment essayer de faire ce déodorant avec ces ingrédients naturels. J’avais juste une question. Je voulais juste savoir par quoi je pourrais remplacer les HE de lavandin car je ne supporte pas du tout l’odeur? Je vous remercie d’avance de votre réponse.

    • Bonsoir Sylvie,
      Merci pour ton commentaire.
      Je comprends tout à fait ta démarche car j’ai eu la même que toi…
      Tu peux très bien te passer du lavandin et réaliser la recette sans ou bien ajouter une huile essentielle que tu affectionnes particulièrement et qui n’est bien entendu pas dermocaustique (comme par exemple l’HE de cannelle…) ou encore photosensibilisante (comme l’HE de citron ou d’agrumes en général) !
      Personnellement, j’adore l’odeur suave et sensuelle de l’Ylang Ylang mais je n’en mets qu’une petite quantité car d’une part, elle est puissante et d’autre part, je veux éviter au maximum les traces sur les vêtements (la mienne en laisse un peu). J’ai expliqué dans un précédent commentaire comment vérifier si une HE tache ; je te laisse le consulter si ça t’intéresse…
      Je te souhaite à présent une très bonne recette et un bon week-end !
      A bientôt.

  11. Bonjour,

    J’ai essayé de bien respecter ta recette, je l’ai faite avec de l’eau de source. J’ai fait au mieux pour mesurer la guar et l’allantoine mais pas sûre de mon coup à 100%. Le fait est que quand j’applique le deo, je ressens une sensation de chaleur, limite brûlure qui disparait au bout de 5min. Est-ce que justement je n’aurais pas mis assez de guar et d’allantoine c’est vrai que mon résultat est assez liquide mais le déo tient bien toute la journée. J’ai pensé que c’était peut être l’HE de lavande mais je l’ai déjà utilisé pour faire le déo d’AntigoneXXI et ça ne me fait pas ça. Aurais tu une idée ?
    Merci !

    • Bonsoir Chris,
      Désolé pour cette réponse tardive (panne d’ordi oblige)…
      Je ne sais pas quel matériel tu utilises pour mesurer tes matières premières mais si jamais tu n’en as pas, je te conseille d’investir dans une balance de précision et dans des petites cuillères doseuses que tu peux trouver chez Aroma-zone ou ailleurs probablement… Ainsi, tu élimineras d’entrée, le risque de ne pas être sûre de tes quantités…
      En ce qui concerne la sensation de chaleur ressentie après l’application et qui disparait ensuite, il peut tout simplement s’agir de l’action du bicarbonate car c’est un abrasif doux (pas dangereux). Je doute qu’effectivement il s’agisse du lavandin…
      La sensation est bien entendu accentuée en cas d’épilation juste avant l’application du déodorant.
      J’espère que ces éléments t’auront un peu aidé ou rassuré ?
      Je te dis à bientôt et bonne soirée !

  12. Bonjour,
    MERCI d’avoir partagé cette recette. Pour ma part c’est la première fois que je me lance à faire un produit maison et le résultat est top, bonne texture du produit (sans grumeaux) et surtout très efficace. Du coup je vais me lancer dans d’autres recettes, d’ailleurs si tu en as d’autres à partager suis preneuse….

    • Merci beaucoup !
      Je partage peu de recette car je préfère privilégier la qualité à la quantité (je teste mes recettes un bon moment avant de les partager – ou pas ;-) !).
      Mais il y en a d’autres qui t’intéresseront peut-être sur mon blog (cf articles anciens), de plus, je t’invite à t’abonner (gratuitement) à ma chaine YouTube si ce n’est pas encore fait !
      Je te souhaite une très bonne fin de semaine et te dis à bientôt !

  13. Bonjour et merci pour cette recette qui a l’air géniale !

    J’ai quelques conseils à te demander sur le sujet :

    Je n’ai pas trouvé d’hydrolat d’hamamélis mais une productrice bio m’a conseillé celui de Sauge officinale.
    Qu’en penses tu ?

    J’aimerais rajouter une goutte ou deux d’he de rose de damas (pour l’odeur) ou de géranium bourbon (pour les qualités pour la peau). Penses tu que cela risque de tacher ? Dans quelles quantités me conseillerais tu alors d’en mettre (ou pas?)

    Et question un peu plus… originale :
    J’ai lu un livre sur l’argent colloidal (très interessant pour ceux qui ne connaissent pas) . Je me demande si ce ne serait pas interessant d’en mettre dans le déo pour ses qualités antifongiques et antisceptiques incroyables. Connais tu le produit ? Penses tu qu’il puisse etre mélangé avec d’autres produits comme le bicarbonate ?

    J’espere que tu auras quelques idées sur ces questions,
    sinon, j’essayerai et reviendrai vers vous pour un retour sur experiences.

    MERCI ENCORE POUR LES BONNES IDÉES !!

    Dounia

    • Bonsoir Doudou :-) !
      Merci pour ce long commentaire et tes demandes pertinentes…
      Oui, tu peux tout à fait utiliser l’hydrolat de sauge officinale qui a effectivement des vertus régulatrices au niveau de la transpiration (tout en étant bien moins délicat à utiliser que l’huile essentielle).
      En ce qui concerne les huiles essentielles que tu souhaites ajouter, tu peux le faire sous certaines conditions :
      – que la quantité totale ne dépasse pas celle que j’ai indiquée (tu peux réduire la quantité d’huile essentielle de lavandin à la place),
      – au niveau des tâches, c’est difficile à dire car cela dépend beaucoup de la qualité de l’huile et du type d’huile. Par le passé, j’utilisais aussi le géranium bourbon mais j’ai arrêté car je trouvais justement que celle que j’utilisais à ce moment-là, tâchait trop.
      Pour savoir si une huile tâche, tu peux faire un test sur un chiffon/mouchoir en papier blanc et attendre que l’huile soit totalement sèche. En séchant elle laissera une trace ou non sur le mouchoir – tu seras donc fixée ! C’est le meilleur moyen à ma connaissance pour savoir si il y a un risque de tâche ou non !
      En ce qui concerne l’emploi de l’argent colloïdal… je suis un peu plus perplexe. Je connais un peu ce produit qui fait des merveilles en utilisation interne s’il est de bonne qualité mais je ne pense pas qu’il trouve son emploi ici.
      Par ailleurs, il faut que tu saches qu’entre l’action du bicarbonate de sodium, des huiles essentielles et de l’extrait de pépin de pamplemousse…, tu auras aussi une excellente action antifongique et antiseptique.
      J’espère que ces précisions t’auront aidé et que tu vas réaliser le déodorant de tes rêves !
      Je te souhaite une bonne fabrication et te dis à très bientôt !

      • Merci pour ta réponse !

        Finalement j’ai opté pour la recette originale (seulement avec la sauge au lieu de l’hammamelis)

        Par contre je pense que j’ai du me planter dans les mesures car je n’ai pas de balance a la maison. J’ai mis un c.c pour la gomme guar et l’allantoine…Uppps Ca m’a fait des grumeaux de fous et j’ai du rajouter beaucoup d’hydrolat ! Mais bon, au final ca a l’air de marcher.

        Si à l’occasion tu peux nous donner des tuyaux sur les quantités sans balance, ce serait top (je n’ai pas trouvé sur le net). Mais bon, au pire j’en emprunterai une ici ou là !

        MERCI POUR TA RECETTE, J’essayerai de donner un retour d’utilisatrice ;-)

        • Ohlala, oui, c’est beaucoup trop ! C’est important de respecter les dosages.
          Ce serait mieux dans ce cas, d’acheter le set de 5 mini cuillères doseuses de chez aroma-zone qui coûte 2,90€ (types DASH, PINCH, TAD, DROP et SMIDGEN)…
          Ce qui te donnerait pour la gomme guar : 2 cuillères type DASH arasées et pour l’allantoïne : 1 cuillère type TAD.
          A très bientôt !

  14. Bonjour,

    Tout d’abord, merci de partager cette recette !
    Ayant une transpiration assez importante, je me suis empressée de l’essayer.
    Ce déodorant est très efficace contre les odeurs, rien à redire. Cependant, je ne l’ai pas trouvé aussi efficace, pour moi, comme anti-transpirant : j’avais des grosses auréoles sous les bras à la mi-journée… :/ Aurais-tu des idées de ce que je pourrais ajouter à la recette pour remédier à ce problème ?

    En te remerciant pour ton aide !

    • Tu peux peut-être utiliser l’hydrolat de sauge officinale pour réduire un peu plus la transpiration, seul ou en complément de l’hamamélis.
      On ne peut jamais totalement bloquer le phénomène de la transpiration (surtout en recette bio et naturelle) et c’est d’ailleurs fortement déconseillé en terme de santé. L’action anti transpirante naturelle sera liée à l’action astringente des ingrédients de la recette (tu peux chercher des pistes à ce niveau-là bien que ceux que j’ai utilisés soient réputés pour ça…).
      Je comprends parfaitement que ce soit désagréable.
      Je te laisse essayer avec l’hydrolat de sauge et revenir vers moi pour me dire si cela t’a un peu plus aidé ?
      Merci et à bientôt…

  15. Bonjour Vanessa,
    j’aimerais réaliser ta recette mais je n’ai pas
    – de gomme guar, puis je remplacer par de l’aloe vera?
    – ni d’allantoïne, est ce nécessaire?
    Merci de ta prochaine réponse

    • Bonsoir Aude !
      Tu peux tout à fait remplacer la gomme guar par de l’aloé vera si tu le souhaites mais assure toi d’avoir la même quantité d’huiles essentielles et de pépin de pamplemousse par contre car le gel d’aloé vera est propice au développement bactérien (de par l’eau qu’il contient).
      En ce qui concerne l’allantoïne, ce n’est pas très grave en terme d’efficacité déodorante puisque son action est surtout apaisante et nourrissante en gros (l’aloé vera fera alors 2 en 1).
      Je suis en ce moment même en phase de création de nouvelles recettes de déodorant (pas forcément « anti transpirant ») et j’envisage justement une nouvelle recette à base d’aloé vera et une autre à l’huile de coco. Je teste sur une longue période de mon côté et à l’issue je ferais un article ou non !
      Merci pour ton commentaire et bonne réalisation à toi :-) !
      A bientôt

  16. Bonjour,
    J’ai réalisé ta recette,avec qq changements.il est vraiment super.ayant aussi qq soucis de transpiration excessive,il réduit beaucoup mieux ce problème que les anti-transpirants du marché caca-beurk.
    aloe vera pour l’allantoìne et n’ayant pas pu trouver de gomme guar,j’ai utilisé de l’agar agar.mais n’étant pas non plus familière de cet ingrédient,je me suis rendue compte qu’il fallait chauffer la préparation pour que la texture prenne.mais liquide et pas vraiment homogène.
    De plus,ma peau s’est irritée.à ton avis est-ce dû au loupé de la recette ou à un des ingrédients?je l’ai testé à l’intérieur du poignet,aucune réaction.
    Je voudrais vraiment trouver une solution pour l’utiliser,car même loupé il fonctionne trop bien!
    en attendant ta réponse,je te souhaite une très bonne année.

    • Bonsoir Mily !
      Merci pour ton commentaire !
      Je te souhaite également une excellente année 2016 et beaucoup de réussite (de recette pour commencer ;-) )!
      Alors, les ingrédients que tu as choisi ne me semblent pas agressifs (je n’ai pas testé de produit à l’agar agar cependant) et comme tu le dis toi-même, tu n’as pas eu la même réaction lorsque tu l’as testé sur le poignet. Alors il me vient une question : t’étais-tu par exemple, épilée juste avant d’appliquer le déodorant (le bicarbonate à lui seul pourrait alors expliquer la sensation de brûlure) ?
      Quand tu dis irritée est-ce que tu veux dire que tu as eu mal à l’application ou au bout d’un moment ?
      Je ne sais pas non plus si tu as utilisé des huiles essentielles ni lesquelles (la peau des aisselles étant de toute façon assez sensible) ?
      Dans tous les cas, je ne saurais que trop te conseiller de tenter la recette originale dès que tu le pourras (et de bien vérifier les quantités au cas où)…
      Tiens-moi au courant mais ne t’inquiète pas, il y a certainement une recette adaptée pour toi même si tu ne l’as pas trouvé du premier coup !
      Alors je te dis à bientôt et te souhaite de nouveaux et concluants essais !

      • À part les 2 ingrédients cités précédemment,je n’ai rien modifié d’autre,sauf qq quantités difficilement gérables :-)
        La première fois je l’avoue,sans réfléchir,j’étais épilée. Donc j’ai retesté,avec mes poils,aujourd’hui,idem.
        Mais je vais retenter. Au magasin bio ils m’ont donné,à la place le la gomme guar,du « mix’gom »,un mélange de psyllium blond et de gomme d’accacia. On peut l’utiliser à froid. Et en faisant plus attention aux quantités.
        Merci de ta réponse si rapide !

        • Ah et ça me chauffe un peu juste après l’application,puis ça devient tout rouge.j’ai persévéré 3 jours mais de pire en pire forcément…
          Bonne soirée à bientôt.

  17. Coucou Vanessa,
    J’ai 21 ans, et je souffre malheureusement d’hyperhidrose depuis l’adolescence. J’ai aussi pas mal de problèmes cutanés et des troubles intestinaux. Je suis aussi une grande angoissée et bien sûr, ça n’arrange pas mes problèmes… (On peut dire que j’ai été gâté en ce qui concerne les troubles psychosomatiques :’D). Bref !
    J’ai découvert ton blog il y a peu, et je compte bientôt tester cette recette ! Je n’ai encore jamais fait de déo (ou de cosmétiques) maison. C’est une grande première pour moi ! Mais je suis vraiment désespérée face à mes problèmes de transpiration (en particulier l’odeur, qui depuis quelques mois s’est accentuée et qui commence vraiment à me mettre mal à l’aise…) et j’en ai marre d’utiliser tout ces déo dont je ne comprend même pas la composition !

    J’espère que je vais bien me débrouiller ! Je t’en donnerai des nouvelles ! Et merci mille fois pour cette recette ! ;)

    • Coucou Laure !
      Merci pour ton commentaire !
      Je comprends parfaitement les difficultés que tu dois traverser au quotidien et j’en suis désolée…
      Mais ne désespère pas, tu es sur le bon chemin !
      Bien sûr que tu vas te débrouiller et réussir ta recette même s’il est possible que tu t’améliores au fur et à mesure de tes réalisations…
      Autre chose, en te lisant je me suis demandée :
      – consommes-tu beaucoup de produits laitiers (de vache) ? Si oui, je te conseille de réduire progressivement mais nettement ta consommation et si tu ne peux pas te passer de laitage, consomme à la place ceux de brebis ou de chèvre (prends le temps dont tu auras besoin pour t’adapter).
      – comment qualifierais-tu ton alimentation en ce moment ?
      Si je te parle de ça, c’est que malheureusement, une alimentation disons déséquilibrée va accentuer les problèmes que tu rencontres…
      N’hésite pas à me donner des détails si tu penses que c’est le cas ou si tu ne sais pas trop par où commencer. Tu peux le faire en message privé si tu préfères…
      Prends soin de toi en attendant et bonne réalisation !
      A très bientôt !

  18. Bonjour,

    Nous allons réaliser la rubrique « on a testé » de notre magazine de TPE, nous souhaitons donc vous poser quelques questions. Nous voulons faire une sorte d’interview avec votre accord.

    -> Nous avons lu votre rubrique « à propos de l’auteur  » Qu’est ce que la médecine holistique, pourquoi avoir choisi cette branche ?
    -> Qu’est ce qui vous a poussé à créer ce déodorant ?
    -> Comment avez-vous choisi les ingrédients de votre recette ?
    -> Pensez-vous qu’il soit plus efficace qu’un anti transpirant industriel ou non ? (ou de même intensité)
    -> Quelle est sa fréquence d’utilisation ? (combien de temps agit-il ?)
    -> Peut-il laisser des traces sur les vêtements ?
    -> Est ce qu’il parvient à lutter contre l’hyperhidrose ?

    Nous vous remercions pour votre aide

    • Oui d’accord.
      Alors je vais essayer d’y répondre au mieux !
      – La médecine holistique est une médecine qui prend en compte l’individu dans son ensemble en répondant à parts égales à ses besoins biologiques/physiologiques/physiques, mais aussi psychologiques/émotionnels qu’énergétiques et spirituels… Car tout est lié, rien n’est séparé au sein d’un être humain. Par exemple, une émotion perturbatrice et répétée peut s’avérer parfois aussi destructrice qu’un polluant ou un pb organique dans le corps et entrainer une maladie si elle n’est pas exprimée ou prise en compte puis régulée.
      Par contre, notre corps lorsqu’il est en situation d’équilibre ou replacé dans les bonnes conditions est alors capable de se réguler et de guérir tout seul (sauf cas pris trop tard, etc).
      – J’ai choisi cette branche car j’ai eu par le passé et dans ma jeunesse, pas mal de soucis de santé que la médecine dite classique n’arrivait pas à me débarrasser et me traitait avec des produits de plus en plus forts et mauvais pour le reste du corps sans pour autant résoudre le problème initial.
      Je suis donc allée chercher des réponses à mes questions et je les ai trouvées à travers mon cheminement et aussi mes études de Naturopathie.
      – Un peu pour la même raison, il y a des années, j’ai réalisé ma propre recette de déodorant car j’étais désespérée de ne pas trouver de déodorant à la fois efficace contre l’hyperhidrose et naturel (les sels d’aluminium commençant déjà à être incriminés – entres autres…).
      – Les ingrédients ont été choisis après de nombreuses recherches et tests pour leur efficacité et leur innocuité et également par rapport à mes gouts (notamment pour les senteurs).
      – En ce qui concerne l’efficacité : à l’époque où j’ai réalisé cette recette, il était clair que ma recette était beaucoup plus efficace que les produits testés à l’époque. Je n’ai pas récemment racheté de produits de ce genre et je suppose qu’ils ont fait des progrès mais je ne peux pas me prononcer. Surtout qu’en général on n’est pas sur les gammes naturelles donc difficile de comparer !
      – Son action est d’une journée pas plus. Jusqu’à la douche d’après en somme ! Mais, on n’est pas tous faits pareils donc c’est une moyenne.
      – Des traces sont possibles mais pas plus là encore, que certains produits du commerce. Cela peut dépendre de la quantité de bicarbonate utilisée (parfois je me rends compte que la recette n’est pas suivie correctement) mais aussi de l’individu lui-même, s’il perd en plus ou moins grande quantité, des électrolytes/sels minéraux dans sa transpiration. Les huiles essentielles utilisées peuvent aussi laisser des traces (rappel : faire le test conseillé dans l’article)…
      – Je pense que pour un déodorant fait maison, totalement naturel, sain et économique, on peut dire qu’il est efficace et que son action contre l’hyperhidrose est satisfaisante.
      J’espère avoir répondu à vos questions et à vos attentes (bien qu’un peu tardivement)…
      Alors je vous dis à bientôt !

  19. Bonjour, je souhaiterai faire aussi un déo pour mon mari mais je ne sais pas quelle senteur je dois modifier pour que le déo soit tout aussi efficace mais avec un côté plus masculin. Merci pour ta réponse et bravo pour ton blog qui donne envie à une grande débutante comme moi de me lancer.

    • Bonsoir !
      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire et pardonne moi pour cette réponse tardive !
      De manière générale, le plus simple pour rendre la recette plus masculine, c’est de changer les huiles essentielles utilisées en allant vers les senteurs plus vertes, fraîches ou plus boisées. Par exemple (mais il y en a d’autres) : le cèdre de l’atlas, la verveine odorante, le cyprès bleu, le vétiver, le romarin à verbénone, le gingembre, le tea three (en assez faible proportion), le bois de hô, le yuzu, le patchouli, ou la menthe poivrée mais en toute petite quantité…
      Après, rien de tel que les expériences pour peaufiner ses recettes car souvent, un mélanges de ces huiles est encore plus agréable que l’une ou l’autre en majorité.
      Je te souhaite donc de belles expériences et recettes à venir et un déo réussi pour ton mari ;-) !
      A bientôt !

  20. Bonjour,
    Nous sommes des élèves de première S et nous travaillons sur la transpiration dans le cadre des TPE (épreuve de bac).
    Nous voulons réaliser nous-même un anti-transpirant pour une expérience et sommes intéressées par votre recette.
    Nous aimerions savoir si votre produit est un déodorant ou bien un anti-transpirant ( qui bouche les pores des glandes sudoripares). Et nous voulions aussi savoir si les ingrédients sont difficiles à se procurer.
    Merci d’avance de votre réponse

    • Bonjour !
      Ma recette de déodorant est une recette à base de produits naturels et sains pour limiter à la fois les odeurs et la quantité de transpiration tout en préservant la santé.
      Dans cet objectif, je ne tenais pas à ce que les pores des glandes sudoripares soient réellement bouchés car ce n’est pas conseillé (pour la santé j’entends), disons qu’ils sont plutôt resserrés.
      Ainsi, ce déodorant limite considérablement les désagréments de la transpiration sans créer de nouveaux désagréments liés à l’utilisation de produits chimiques obstruant par exemple…
      En ce qui concerne les ingrédients, ils ne sont pas difficiles à trouver du tout. Le bicarbonate peut très bien se trouver en supermarché (rayon sel) et le reste des ingrédients chez aroma-zone par exemple (le lien se trouve en bas de l’article et sur ma page produits) ou chez d’autres sites du même genre…
      J’espère avoir répondu à vos interrogations ? De votre côté, pourrez-vous préciser qu’il s’agit de ma recette (en citant simplement votre source) si vous la réalisez telle quelle ?
      Et si besoin, je reste à votre disposition, alors n’hésitez pas !

      • Merci beaucoup de nous avoir répondu avec autant de précisions. Nous allons donc essayer votre recette et citerons bien-sûr nos sources dans notre exposé.
        Nous devons réaliser une production collective pour notre TPE et avons choisi de faire un magazine. Nous souhaitons faire une rubrique  » On a testé », est-ce que vous nous autorisez à y mettre votre recette et votre blog ?

        • C’était un plaisir…
          Et oui, pourquoi pas !?!
          Tenez-moi au courant de l’avancement de vos projets si vous le pouvez car ça m’intéresse…
          En attendant, je vous souhaite beaucoup de réussite et vous dis à bientôt !

  21. Merci pour cette recette so bio et naturelle. Testée à l’instant! Mais malheureusement tout s’est agglutiné après que j’ai versé la gomme guar aussi doucement que possible avec ma cuillère calibrée (pas facile).
    Du coup j’ai rajouté un peu d’eau et ai mis le tout dans un petit pot en verre.
    Verdict d’ici quelques jours…

    • Bonsoir Miya ! Merci pour ton commentaire !
      Je suppose que c’est ta première fois ? Tu verras, ça se passeras mieux les prochaines fois ;-)…
      Il faut toutefois essayer de respecter au maximum les proportions de la recette pour qu’elle conserve toute son efficacité. Je ne sais pas quelle quantité d’eau tu as ajouté, j’espère juste un petit peu.
      Plus le mélange sera concentré plus il sera efficace – c’est logique (et inversement).
      A la limite, il peut rester quelques grumeaux, ce n’est pas très grave car justement l’efficacité réside dans le respect des proportions de la recette et non dans l’absence de grumeaux (même s’ils ne sont pas très sympathiques, ils ne diminuent pas l’efficacité mais plutôt la texture)…
      Tu sais tout !
      Alors à bientôt ?

  22. Bonjour.
    Merci pour la recette .. mais voilà, J ai fait une petite erreur j ai mélangé le bicarbonate à l allantoine et à la gomme de guar pour enfin y ajouter l hydrolat et ensuite les huiles essentielles puis l extrait de pamplemousse… cela à r il une incidence?
    Je trouve l odeur forte en lavande , puis je diminuer la quantité?
    Merci d avance pour votre réponse.

    • Bonjour Lange !
      Non, ça ne devrait pas avoir d’incidence sauf peut-être au niveau de la texture « onctueuse » un peu plus difficile à obtenir, mais rien de plus…
      Tu peux tout à fait réduire la quantité des huiles essentielles si tu le souhaites. Attention toutefois à ne pas trop en enlever, au risque de diminuer l’efficacité du déodorant. Si c’est la lavande qui n’est pas à ton goût, tu peux faire d’autres essais avec une huile essentielle de ton choix après avoir vérifié qu’elle ne soit ni photosensibilisante ni dermocaustique et si possible qu’elle ne laisse pas de trace.
      Alors il ne me reste plus qu’à te souhaite une bonne fabrication/adaptation !
      A bientôt j’espère…

    • Bonjour,

      j’ai testé votre recette et j’en suis plutôt satisfaite. J’aimerai savoir quelles autres huiles essentielles puis-je mettre dans mon anti-transpirant? (qui ne tâche pas les vêtements).
      De plus, peut-on renforcer son côté anti-transpirant car en cas de gros coup de chaud la transpiration n’est plus réduite?
      Merci.
      Cordialement

  23. Bonjour
    Je viens de réaliser cette recette et le test est en cours sous la canicule…
    Souhaitant éliminer tout produit chimique ainsi que toutes les formes d’aluminium de ma cosmétique (pierre d’alun comprise) j’ai d’abord testé le bicarbonate de sodium seul après la douche. Passé à sec avec les doigts, j’ai été très surprise puis conquise par l’efficacité déodorante. Un déo classique aux produits chimiques n’est pas aussi efficace. Le bicarbonate de sodium ne masque pas les odeurs par une autre odeur car il ne sent rien et j’ai pu constater qu’à la fin d’une longue journée sous la chaleur, certes j’avais transpiré (aisselles mouillées) mais il n’y avait strictement aucune odeur, j’ai trouvé ça magique ! Pour parfaire cet effet, je compte sur votre recette qui contient cet ingrédient, pour adoucir, hydrater, protéger et parfumer légèrement (je n’ai mis que 10 gouttes d’HE de Palmarosa). Avec mes remerciements pour votre partage.
    Une petite question, vous conservez cette préparation combien de temps ?
    Merci
    Cordialement

    • Bonjour Chris ! Merci pour ton commentaire !
      Je comprends parfaitement ta démarche puisque je suis passée par là…
      Alors, si tu as suivi la recette et que tu as bien utilisé les HE ainsi que l’extrait de pépins de pamplemousse qui garantissent une conservation maximale, tu peux conserver ce déodorant au moins 3 moins (s’il n’est pas fini d’ici là !).
      Je te souhaite un très bon été… délicatement parfumé ;-) !

  24. Excellente base de départ, que j’ai adaptée à ce que j’avais sous la main. Donc pas d’allantoïne, d’hydrolat d’hamamélis, ni de lavande. J’ai préféré ajouter de l’HE de géranium rosat (10 gouttes) et de l’extrait CO2 de Barbe de Jupiter (0,25ml), et diluer au préalable les HE dans 120 gouttes de Solubol. Le résultat est impeccable : détruit très efficacement les odeurs, et limite la transpiration, sans diffuser d’odeur très forte. J’adore !

    Encore merci !

  25. Bonjour, je suis tombée sur votre blog en cherchant à faire moi même mon deo. J’ai tout de suite été séduite par le descriptif, les ingrédients naturels et les commentaires très positifs. Alors voilà j’ai tout commandé et je me suis lancée aujourd’hui. Malgré le même problème que Émy, grumeaux quand j’ai réuni le mélange eau (hamamélis) bicarbonate et le reste, j’ai gardé ce mélange quand même que j’ai mis dans un pot car je n’ai pas de roll on. Je l’ai appliqué avec les doigts, pas de souci ! L’eau d’hamamelis apporte une odeur très agréable et quand on l’applique ce deo sèche quasiment tout de suite les aisselles alors j’ai foi en son pouvoir magique anti transpirant Maintenant reste à tester ses promesses sur le long terme. Merci pour ce blog et tous vos bons conseils

    • Mais de rien Béatrice, c’est un plaisir de partager…
      J’espère que le pot que vous utilisez est bien hermétique et rangé à l’abri de la lumière de préférence.
      Peut-être serez vous tentée par la suite de récupérer un roll on ou d’en acheter un, sauf si votre alternative vous convient toujours…
      Bonne continuation à vous.

      • Bonjour, après 1 mois d’utilisation je suis très satisfaite de ce deo ! Plus d’odeurs, pas de traces sur les habits, moins de transpiration. Donc je viens de me refaire une petite dose…
        Bon, le mélange a toujours des grumeaux après l’ajout de la gomme guar et même après un battage intensif ! Ce n’est pas très grave…
        Par contre je n’en pouvais plus de cette odeur de lavande, même si en temps normal j’adore la lavande, donc je l’ai remplacée par du teatree.
        Merci encore pour cette recette géniale

        • Merci beaucoup Béatrice pour ton gentil commentaire !
          Tu as bien fait d’adapter la recette à ton envie du moment en choisissant l’HE de tea tree…
          C’est l’un des nombreux avantages à faire ses cosmétiques soi-même :-) !
          A bientôt

  26. Bonjour,

    je suis en ce moment en train de finir la recette mais impossible d’avoir un mélange homogène il y a toujours des grumeaux, une astuce ? Est ce vraiment grave ?
    Millers merci ;)

    • Grave, non ;-) ! Ce n’est pas si grave mais plutôt moins agréable à regarder, c’est tout…
      Le conseil principal pour éviter la formation de grumeaux, c’est de verser petit à petit la gomme guar et de mélanger au fouet sans attendre entre chaque ajout. La température peut aussi avoir une incidence d’après mon expérience…
      Mais il sera efficace dans tous les cas alors ne t’inquiète pas…
      A bientôt Emeline.

  27. Bonjour,
    J’ai testé ta recette. Super, simple et efficace. Par contre j’ai un soucis avec la texture. Il devient liquide très vite (1 semaine ou peut-être 10 jours) et du coup un peu moins agréable à utiliser. J’ai l’impression d’avoir bien suivi la recette pourtant. Et je l’ai secoué avant utilisation. Est-ce que tu as une idée du problème ? Mal mélangé ? Qualité des ingrédients ? Chaleur ambiante ? Est-ce que je peux augmenter la quantité de gomme de guar éventuellement? Merci pour tes lumières !

    • Oui, tu peux tout à fait ajouter un peu de gomme guar (progressivement pour ne pas te retrouver avec le problème inverse).
      Et oui, la chaleur peut avoir une incidence sur la texture mais aussi la « fraîcheur » de tes ingrédients selon que tu les possède depuis plus ou moins longtemps – j’ai moi-même constaté un changement lorsque ça fait trop longtemps que j’ai les ai dans mes placards…(à éviter donc).

  28. Coucou :)

    Je me suis mise au naturel il n’y a pas si longtemps que ça et je cherchais un déo anti-transpirant naturel. Mes recherches se sont avérées ==> un anti-transpirant naturel, ça n’existe pas !! Sniff…
    Et puis, je suis tombée sur ton article, LA révélation lol
    Me confirmes-tu bien que ta recette est efficace comme anti-transpirant, on ne transpire plus avec ??? (pitié dis-moi oui !!! lol) Car j’ai hâte de la faire ^^

    Merci à toi et MERCI pour cet article ! :)

    • On transpire beaucoup moins disons. On ne peut pas totalement stopper ce phénomène naturel et sain (quand il n’y a pas d’excès) mais on peut le réduire et le réguler. C’est ce que j’ai cherché à faire avec ma recette…
      Aller, bon courage et à bientôt j’espère…

  29. Merci pour la recette! juste une question : le déo que tu as concocté régule aussi la transpiration (qui permet de pas avoir d’auréoles) ou juste de contenir les odeurs? Thx

  30. Bonjour,
    Recette testée et approuvée ! Et je n’ai pas eu l’impression que le déo perdait en efficacité à la fin, peut-être parce que je le secoue bien avant chaque utilisation ? Moi ce qui me dérange le plus, ce sont les odeurs fortes des huiles essentielles, qui certes s’estompent ensuite, mais je me demandais si on pouvait ajouter des fragrances cosmétiques (celles d’Aroma-Zone par exemple) pour avoir des déos avec différents parfums ?
    Merci en tout cas pour la recette, elle est top !

    • Bonjour Tsuhya !
      Ravie d’apprendre que ma recette te plait et qu’elle te donne satisfaction :-) !!!
      Alors oui, pour répondre à ta question, tu peux tout à fait choisir de remplacer tout ou partie des huiles essentielles par des fragrances cosmétiques même si l’action de ton déodorant pourra s’en trouver diminuée.
      En effet, les huiles essentielles contribuent, grâce à leurs propriétés anti bactériennes, à éliminer les bactéries et donc les mauvaises odeurs !
      A toi de voir en fonction de tes besoins si tu les supprime partiellement ou totalement…
      Je te souhaite de trouver la fragrance parfaite pour toi (n’hésite pas à partager de nouveau un commentaire si c’est le cas) !
      A bientôt !

  31. SUPER, ce déo a vraiment changé ma vie!!! Non sans exagération car plus nos odeurs nous gène, plus l’on stresse et plus l’on transpire. Je n’ai plus peur d’approcher des gens maintenant, ni des vêtements synthétique.
    Ça fait un mois que je l’utilise tous les jours et pas d’odeur de transpi ( roll-on pas encore vide en plus) . J’attends l’été. Par contre sur un T-shirt rose clair, j’ai pu constater des tâches jaunâtres. J’ai moins de couleurs claires en cette saison donc à voir. Je voulais savoir si quelqu’un avait testé d’autres huiles essentielles car l’odeur peut être un peu forte le matin (mais les gouttes ont coulé très vite lors de la préparation) et je ne suis pas très fan MAIS BEAUCOUP mieux que l’odeur de transpi. MERCI MERCI

    • Contente pour toi Sireretaillaud ! Et oui, ça peut changer la vie, c’est vrai…
      En ce qui concerne les auréoles, hormis par la transpiration, elles peuvent être provoquées par les huiles essentielles, selon le type, la qualité choisie…
      Toutes ne tachent pas, on peut faire un test préalable sur un mouchoir blanc avant. On laisse sécher et voit ce qui se passe…
      Si l’odeur est trop forte pour toi, tu peux choisir d’autres huiles essentielles même si je te conseille de conserver celle de Palmarosa car son action est primordiale quitte à réduire légèrement sa quantité au profit d’une autre.
      NB : Il faut faire extrêmement attention au dosage des huiles essentielles car elles sont très puissantes – et donc éviter d’en mettre plus que le dosage indiqué. Le plus simple pour doser correctement, c’est de renverser le flacon la tête en bas dès le début car les gouttes tombent alors facilement (les premières peuvent être un peu plus lentes à tomber que les suivantes).
      Il ne faut pas incliner le flacon en biais car c’est là qu’on peut se retrouver avec un écoulement continu au lieu des gouttes les unes après les autres…
      J’espère que ces conseils t’auront aidé…
      Bonne(s) recette(s) à toi et à bientôt !

  32. Bonjour Vanessa, je viens de découvrir ton site et ta recette cosmétique géniale et je t’en remercie bcp, puisque le bicarbonate de soude pose problème puis-je le remplacer par la poudre d’alun (une càc) qui est plus soluble dans l’eau avec moins de résidus?

    • Merci pour ton message !
      A priori oui, tu peux remplacer le bicarbonate de sodium par de la poudre d’alun si tu le souhaites même si je ne sais pas si la proportion d’une cuillère sera adaptée.
      Pour avoir testé les deux, je peux te dire que le bicarbonate de sodium est par contre beaucoup plus efficace contre les mauvaises odeurs et l’hyperhidrose (transpiration excessive). A toi de voir en fonction de tes besoins, ce qui te correspond le mieux !
      Bonne recette et à très bientôt j’espère !

  33. Je l’ai testé et il est MAGIQUE ! en effet plus de problème d’odeurs c’est incroyable ! Par contre tu as raison, arrivé vers la fin, il perdait de son efficacité. Tu n’aurais pas une idée pour remédier à ça ?
    En tout cas un grand MERCI :)
    Camille

  34. Bonjour, je suis intéressée par ta recette de déo fait maison! J’en cherchais justement une qui puisse convenir pour un roll-on. Juste une question, est-ce que tu penses qu’il serait possible de remplacer la gomme guar par du gel d’aloe vera Merci pour ta recette en tout cas :)

    • Bonsoir Ameline !
      Merci pour ton commentaire ! Alors, utiliser du gel d’aloe vera ? Oui, pourquoi pas !? Je ne sais pas si ça te garantira la même tenue que la gomme guar – un peu moins je pense – mais étant donné que la texture obtenue grâce à la gomme guar ne tient pas indéfiniment, ça ne change peut-être pas grand-chose au final…
      En tout cas, ça m’intéresserait bcp que tu me donnes ton avis quand tu l’auras testé jusqu’au bout ! Alors n’hésite surtout pas !
      Bonne recette et à bientôt j’espère !

  35. Bonjour et merci de partager votre savoir, est ce que l’huile essentiel de lavande fine peut etre remplacé par l’huile essentiel de lavandin ? Cordialement

  36. Bonjour,

    L’eau en bouteille simple est elle utilisable pour la recette ? Le bicarbonate de soude alimentaire ça fonctionne aussi non ?

    • Bonjour Manon !
      Oui, absolument, tu peux utiliser de l’eau en bouteille et du bicarbonate de soude alimentaire.
      N’hésite pas si tu as d’autres questions…
      A bientôt !

  37. Bonjour

    est on oblige de utiliser de l Allantoïne ? car j en ai pas trouvé dans mes magasins bio ?

    merci

  38. Super recette ! J’aurais juste une petite question concernant l’HE de lavandin : faut-il du lavandin grosso ou du lavandin super ?

    • Merci Julie !
      Tu peux choisir l’un ou l’autre. Personnellement, j’utilise plutôt le lavandin super mais fais avec ce que tu as !
      A bientôt j’espère !

  39. Hello !
    J’ai récemment pu remarquer l’efficacité du bicarbonate contre les odeurs en l’appliquant directement sur les aisselles … Du coup en voyant, cette recette, j’ai tout de suite été séduite! je vais l’essayer à la prochaine occasion !
    Mais j’ai quand même une question: la durée de conservation est-elle limitée? Les produits utilisés me semblent peu périssables, mais j’aimerais tout de même savoir si ce déodorant maison se tient bien dans la durée ..
    En tous cas bonne continuation à toi, j’ai découvert ton blog aujourd’hui .. et je reviendrai ;)
    A bientot!

  40. Bonjour,

    J’ai vite envie d’essayer ta recette mais je ne trouve pas certains ingrédients dans ton tableau car je suis sur iPad, je cherche surtout l’allantoïne, peux-tu m’aider STP merci. :)

    • Hello Calliandra !
      Pour trouver l’allantoïne contenu dans la recette, il te suffit d’aller chez Aroma-zone par exemple… Tu en trouveras très facilement (d’autres sites en vendent également). Tu as un lien vers cette adresse depuis mon tableau si tu le vois.
      Bons essais et tiens-moi au courant !
      A bientôt !

    • Ah Aaaahhh…! ;-) Je te souhaite que ce soit une réussite !
      C’est drôle car justement moi aussi, j’allais m’en refaire un ce soir ou peut-être demain !
      As-tu choisis d’ajouter des huiles essentielles ? Si oui, lesquelles ?
      Je te souhaite une bonne fabrication de ton déodorant maison et te dis à très bientôt j’espère !

  41. bonjour j’ai adoré votre recette surtout que je souffre moi aussi de cette transpiration excessive ( surtout l’odeur ) qui me pourrit la vie j’ai utilisé Etiaxil ( effet miraculeux mais a court terme :s )mais bon je vis dans un pays ou l’on vend pas la plus part des ingrédients :( donc pas la peine de tenter la recette :'( voila c’était juste pour partager ma réaction encore merci
    ps: je sais que ça ne vous avance en rien de savoir ceci mais ça fait un commentaire de plus lol :)

    • Bonsoir wiwi !
      Mais si, mais si, ton commentaire est le bienvenu et je t’en remercie…
      Même si tu vis à l’étranger, tu dois pouvoir acheter en ligne et te faire livrer, non ?
      Tu peux trouver les ingrédients depuis ma page produit (ici, en bas du tableau : http://biotyfolies.fr/trouver-produits-utilises-biotyfolies/ ) et sur d’autres sites de bio en ligne…!
      J’espère que tu te pourras expérimenter la recette tôt ou tard car c’est sympa à faire, efficace et pas très cher !
      Je te le souhaite et te dis à bientôt j’espère !
      PS : pour mes « recherches personnelles » je me demandais si tu faisais partie des hyperémotifs ou non ?

  42. ooooooh ! J’ai adoré ton article, merci pour ce billet.. J’essaie sans faute.. en plus j’ai déja la plupart des ingrédients à la maison :) même l’huile de pépin de pamplemousse (bon, pour les ulcères dans la bouche).

    Un petite question : où as tu trouvé ton contenant à bille pour mettre ta potion ?

    • Merci Julie pour ton gentil commentaire ! J’espère que tu seras conquise par ma recette ;-) !
      Alors le contenant, c’est un trèèès vieux roll-on que j’ai donc recyclé depuis longtemps et que je réutilise à chaque fois… Cela dit, en suivant le lien en fin de page, tu verras sur ma page produit, le site où tu peux trouver aussi bien des matières premières que des flacons roll-on par exemple (tu connais peut-être déjà ce site d’ailleurs ?).
      N’hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit d’autre… C’est toujours un plaisir…
      A bientôt Julie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *